Inscription Newsletter

Première Conférence Nationale de la Vie Nocturne

Première Conférence Nationale de la Vie Nocturne

13 et 14 avril 2015 / Nantes
organisée par le Collectif Culture Bar-Bars / Fédération Nationale des Cafés-Culture.

Plus d’informations sur le site dédié : http://cnvn.fr/

 

«La vie nocturne est aujourd’hui au cœur des attentions de nombreux acteurs qui n’ont pas forcément pour habitude de travailler ensemble, au quotidien : élus locaux, parlementaires nationaux et européens, acteurs socio-économiques, universitaires, du monde de la culture, responsables de lieux, syndicats de travailleurs ou d’employeurs…

Plusieurs initiatives locales ont déjà pris corps ces dernières années pour traiter de cette question essentielle : De quelle manière pouvons-nous aujourd’hui faire cohabiter ceux qui dorment avec ceux qui travaillent et ceux qui font la fête, et même, encore plus, comment faire de la vie nocturne un atout pour nos territoires et non plus un problème à gérer ?

Ces questions touchent toutes les grandes agglomérations et les publics qui font la nuit ne s’arrêtent pas aux frontières de notre pays.

Des espaces de réflexions de co-construction de politiques publiques (assises de la vie nocturne, conseil de la nuit,…)se multiplient sur nos territoires parfois avec les mêmes acteurs, experts, élus, techniciens,…

C’est pour toutes ces raisons qu’aujourd’hui, nous installons la« Conférence Nationale de la Vie Nocturne », espace collectif et pérenne qui a pour vocation de mutualiser les réflexions et expériences. Cette conférence est à concevoir comme une trousse à outils au service des territoires afin d’analyser,  partager les expériences, permettre la rencontre d’experts, de professionnels, d’élus et de techniciens pour aborder ces questions en transversalité.

L’enjeu commun est certainement de prendre de la hauteur pour aborder ces questions dans une approche globale, décloisonnée et subsidiaire.

Dessiner des perspectives de méthodologie de travail locales et d’évolution du cadre législatif national voir européen seront le fil rouge de cette première

Événement organisé par le Collectif Culture Bar-Bars / Fédération Nationale des Cafés-Cultures

Avec le soutien de la Ville de Nantes et du Conseil Régional des Pays de la Loire

En partenariat avec l’EFUS – European Forum for Urban Security et le CERAPS-Lille 2

Lieu de la Conférence :

Conseil Régional des Pays de la Loire

Île de Nantes

44200 Nantes

Entrée libre sur inscription à cette adresse :

http://cnvn.fr/Inscription

Festival Culture Bar - Bars 2014

27/28/29 Novembre 2014

FESTIVAL CULTURE BAR-BARS

Dans vos cafés cultures partout en France

Avec plus de 700 spectacles, amateurs ou confirmés, dans 231 lieux et 56 villes partout en France, le festival assoit un peu plus chaque année sa place de 1ère scène de France ! La treizième édition du festival Culture Bar-bars sera placée une nouvelle fois sous le signe de la diversité, de la découverte et de la proximité !

DIFFUSION / DÉBAT AUTOUR DU DOCUMENTAIRE « AUX BARS ET ...

Lundi 3 novembre 2014

Le Chantier à Rennes : Avec la présence du Collectif Culture Bar – Bars.

« Y a-t-il encore de la place pour les concerts dans les bars rennais ? » Organiser un concert ou jouer dans un bar semble plus contraignant aujourd’hui. Réalisé par la Famille Digitale, le documentaire « Aux bars et Caetera » propose au travers de témoignages de cafés-concerts et de groupes (à optique de loisirs ou professionnelle) un regard sur les problématiques de ces lieux: nuisances sonores, salariat, place de la pratique amateur… Le film interroge plus largement leur fonction sociale et culturelle. La diffusion sera suivie d’une table ronde sur la situation rennaise (animée par Gaël Cordon, animateur du centre ressource du Jardin Moderne) : diffusion des groupes locaux, fermeture de plusieurs lieux, mise en place de la plateforme de soutien à l’emploi artistique.

19H – GRATUIT

Lieu de la diffusion : Bar Le Chantier – 18 carrefour Jouaust – Place du bas des Lices – 35000 Rennes

© La Famille Digitale

Festival Culture Bar - Bars 2014

Festival Culture Bar – Bars 2014, 13ème édition.
On commence à en parler… : 27, 28 et 29 novembre 2014
55 villes !
230 lieux !
+ de 750 programmations, dans vos cafés cultures, près de chez vous !

La programmation sera prochainement en ligne et sur vos comptoirs préférés.

Des nouvelles à venir très vite !

Lille : le Collectif Culture Bar-Bars lance une consultat...

http://www.lavoixdunord.fr/region/lille-le-collectif-culture-bar-bars-lance-une-ia19b0n2220971?xtor=RSS-2

À Nantes, à Paris ou encore à Toulouse, on a profité des élections municipales du mois de mars pour élire en plus du maire de la ville un maire de la nuit : à chaque fois, un « simple » usager des lieux de vie nocturne. Pas professionnel de la nuit, pas non plus issu du sérail institutionnel. À Lille, le collectif Culture Bar-Bars, à l’initiative de cette opération, n’a pas eu le temps de mettre en place cette élection. Ça n’empêche pas ces activistes de s’activer. Le 10 juillet, ils lancent une grande consultation citoyenne « pour que vive la nuit à Lille ».

Amandine Bretones et Denis Tallédec, du collectif Culture Bar-Bars.
Imprimer- A +

Ça ressemble à un référendum. C’est susceptible de s’adresser à autant de monde qu’un référendum. Mais ce n’est pas un référendum. « On lance une consultation citoyenne. C’est une façon de concocter de la manière la plus transversale possible les prochaines politiques publiques liées à la vie nocturne. » Qui dit ça ? Denis Tallédec, patron national de la fédération des cafés concerts, baptisée Culture Bar-Bars.
Ce collectif, c’est 400 lieux en France, et même quelques-uns dans cette Amérique du Sud dont on parle sportivement beaucoup en ce moment. C’est aussi 45 structures sur la région Nord – Pas-de-Calais, dont 35 sont hébergées à Lille. Denis Tallédec y était ce jeudi, à l’invitation d’Amandine Bretones, patronne à Lille du Peek A Boo et, régionalement, du collectif Bar-Bars. Dans un bistro du centre-ville, ils ont rassemblé des usagers de la nuit : du riverain à l’oiseau de nuit en passant par le patron de bar. Pourquoi ? Pour établir les questions qui nourriront cette consultation citoyenne.
« Il y a urgence »
Ils martèlent : la nuit est un enjeu pour une ville. « 15 % des salariés en France travaillent la nuit », glisse Denis Tallédec. Il y a aussi urgence, disent-ils, à prendre en compte le malaise des professionnels de la nuit : « Il y a eu 15 % de dépôts de bilan dans les cafés, hôtels et restaurants en 2013. » À Lille aussi. Pourquoi maintenant ? « Le rythme de l’institution n’est pas celui de nos commerces. »
Amandine Bretones : « À partir du 10 juillet, on déposera des urnes partout pour que les gens puissent répondre à des questions, ouvertes ou fermées. On les déposera de la salle de repos des infirmières à l’hôpital au bar de nuit, en passant par chez les particuliers si certains le veulent. » Une synthèse sera faite de tout ça, laquelle synthèse sera ensuite portée à la connaissance du maire de Lille.
Le questionnaire sera bientôt disponible sur la page Facebook Pour que vive la nuit à Lille.
Martine Aubry est « intéressée et intéressante »
Samedi, des membres du collectif Culture Bar-Bars, parmi lesquels sa responsable régionale, Amandine Bretones (patronne du Peek A Boo), recevaient une délégation rennaise désireuse d’en savoir plus sur cette fédération des cafés cultures. L’occasion pour la commerçante de rappeler que des contacts avaient été noués durant la campagne avec Martine Aubry et que, depuis, le temps semblait bien long. « J’ai été désagréablement surprise par la tonalité que vous employez à l’égard de la ville de Lille, lui a écrit le maire. J’ai pris des engagements que vous retrouvez dans le programme présenté aux Lillois. Nous avançons sur des sujets dans la continuité des états généraux de la nuit (organisés l’an dernier). » Réponse des intéressés à ce courrier : « Notre réalité est celle de l’urgence. C’est moins vrai pour les politiques. Mais Martine Aubry, sur ces questions de vie nocturne, est intéressée et intéressante ».